Pourquoi…

TagoreUn joli poème de Tagore (Rabindranath Thakur, dit Tagore – 1861-1941 – poète indien), qui illustre le rapport entre aimer & laisser libre.

Pourquoi la lampe s’est-elle éteinte ?

Je l’entourai de mon manteau pour la mettre à l’abri du vent :

C’est pour cela que la lampe s’est éteinte.

Pourquoi la fleur s’est-elle fanée ?

Je la pressai contre mon coeur avec inquiétude :

Voilà pourquoi la fleur s’est fanée.

Pourquoi la rivière s’est-elle tarie ?

Je mis une digue en travers d’elle afin qu’elle me servît à moi seul :

Voilà pourquoi la rivière s’est tarie.

Moralité : laissez libre ce que vous aimez, laissez-le respirer & s’épanouir… car enfin, tuer ce que l’on aime en l’étouffant & le privant du bien le plus précieux : la liberté, peut-on vraiment appeler cela de l’amour ? …

PN & pouvoir

PN pouvoir

Pas plus intelligents que les autres, mais plus « malins » (dans tous les sens du terme), les PN savent atteindre leurs buts & obtenir ce qu’ils veulent, et même ; TOUT ce qu’ils veulent ! (& ce n’est jamais quelque chose de bon ou de bien !).

D’un côté ils méprisent les autres et se croient supérieurs à eux (entre autres, parce qu’ils sont si faciles à berner), mais d’un autre côté, ils sentent qu’ils ont besoin des autres pour atteindre leurs buts… et pour ça, de ne pas se faire pincer (se faire arrêter & mettre en prison, par ex) ou, plus banalement, de se rendre sympathiques.

Les PN savent en effet que leurs besoins dépendent d’autrui pour être remplis, et que les autres ne vous donnent rien si vous ne leur êtes pas sympathique !

Donc, bien qu’ils ignorent la peur (peur des conséquences, de la punition, …), ils ont quand même un désir forcené de paraître des gens « bien » et donc, se conduiront (au moins extérieurement) de façon impeccable & selon les normes qui ont cours dans la culture où ils vivent.

Voilà pourquoi, depuis tout jeunes, ils étudient les émotions humaines (qui leur sont totalement étrangères) & les normes sociales (dont ils se fichent), pour les imiter & les « jouer » comme un acteur, et pour pouvoir ensuite se servir de cette apparence comme d’une cape d’invisibilité, destinée à cacher la réalité de leur être, qui est toute mauvaise, ainsi que les sombres buts vers lesquels ils tendent.

Scott Peck nomme ces êtres « les Gens du Mensonge » car ils ne font que mentir, toute leur vie, leur apparence, leurs paroles (même les plus anodines) sont mensongères. Et il a raison de les nommer mauvais.

La preuve ; des études montrent que la plupart des chefs & dirigeants politiques arrivés « par eux-mêmes » sont des psychopathes !

Je trouve, par ex, sur http://libertesconquises.blogspot.be/, un article disant : « Il nous a fallu attendre la fin du siècle dernier pour comprendre, grâce à des Chercheurs en Psychologie Humaine, que la plupart de nos « élites » dirigeantes SONT POSSIBLEMENT, soit, très CERTAINEMENT psychopathes »

Sylvia Bréger a bien résumé la situation dans www.cadre-dirigeant-magazine.com/ ; « Dans la finance, dans le business, ou en politique, les psychopathes atteignent les postes à responsabilité grâce à  leur observation, leur intelligence, leur capacité de simulation et  leur charisme », et :  » Il y a quelques années …, ce type de personnalité avait du mal à s’intégrer professionnellement, sa  froideur et son égocentrisme ne correspondaient pas aux valeurs de l’époque. Aujourd’hui, estime de soi et manipulation sont souvent des atouts au sein d’une grande structure ».

Et le psychologue Paul Babiak, qui a sondé la question en profondeur, en dit (dans son livre « Snakes in Suits ») que les sociétés cherchant un cadre, cherchent quelqu’un ayant le profil suivant ; charmeur, futé, charismatique, sachant répondre à tout – des caractéristiques que les PN ont au plus haut point….

Il conclut : «Plus le psychopathe est atteint, meilleure est son apparence, son charisme et ses talents d’orateur » (!).
Par conséquent,
plus l’un de ces démons est dangereux & taré, plus il voudra vous faire de mal, mais surtout, plus il POURRA vous en faire, avec l’absolution de la société ! Ca fait froid dans le dos !

J’ai écrit ici – https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/07/20/le-pn-comme-gourou/ – que les PN sont comparables à des gourous, mais en fait, leur charisme les met à même d’obtenir les postes d’autorité les plus élevés – et ce qui augmente la probabilité qu’ils y arrivent, c’est qu’ils désirent ce genre de position (ils adorent la puissance) et ne sont freinés par aucun scrupule pour y atteindre !

En plus, (et ça leur plaît énormément), cette voie sera directe & sans freins ; en effet, comme les gens normaux n’imaginent même pas que de tels êtres dénués de toute trace d’humanité puissent exister, ni toutes les ruses diaboliques qu’ils sont capables d’employer pour parvenir à leurs fins, les PN ne sont pas détectés et peuvent s’avancer « dans l’ombre », « invisibles », c-à-d sans entraves !

Encore mieux (pour eux, pas pour leurs victimes) ; la société, devenue perverse, avec des pervers aux commandes, ne diffuse plus qu’une propagande perverse dans tous les medias et muselant ce et ceux qui disent la vérité, elle appelle le blanc, noir et le noir, blanc, elle promeut le mal, le mensonge & le chaos, et honnit la vérité, l’amour et le bien.

Les PN sont reconnus par elle comme les êtres normaux et elle les protège, proclamant que leurs méthodes sont bonnes, leurs tares, des qualités – tandis que les vertus des êtres bons sont nommés tares et folie.

Vu que ça fait un bon bout de temps que c’est ainsi, on peut dire que tous les dirigeants qui sont actuellement aux commandes de notre monde sont des pervers – sinon, ils n’auraient pas su se hisser à cette position éminente – il n’y a que les crapules qui se font une place au soleil, parce qu’il faut sans cesse mentir, ruser, faire des coups bas, pour y parvenir, et que ceci n’est à la portée que des pires salauds.

Dans ce « paradis pour PN », ceux-coi sont poussés dans le dos, tandis que les honnêtes sont exploités, harcelés et punis ! Je vois que moi, comme d’autres diseurs de vérité sur le Net, sommes beaucoup critiqués & menacés, et bien sûr, ces agresseurs (faisant oeuvre pie, pour cette société PN) ne risquent guère de punition pour leur meurtre psychique ! Ils ne risquent rien, car c’est ça, maintenant, les standards de la société !

Jadis, il y avait des freins : la religion, les valeurs, les héros qu’on présentait à l’admiration des foules, … Maintenant, il n’y a plus rien ; plus de valeurs, ni de religion, plus de héros, grâce à une désinformation constante promouvant des théories débiles ; le New Age, par ex, pour qui « tout se vaut », « il n’y a pas de vérité, chacun a sa vérité, qui est aussi valable que toutes les autres « , et autres billevesées meurtrières !

Il y a ceux (au sommet) qui savent et qui les font exprès – pour leurs propres buts maléfiques – de participer au délitement de la société et au malheur des gens, et puis, il y a la masse des « moutons de Panurge », qui ingurgitent 100 fois par jour ce poison ; les mensonges pervers qu’on leur sert (destinés à leur nuire ou à les tuer) sans les mettre en question … Ceux-là ont « l’innocence au sourire sanglant » dont parlait Kundera.

Hitler a dit : « si vous dites un mensonge assez gros et que vous le répétez suffisamment souvent, les gens le croiront » … et force est de constater qu’on est en plein dedans…

Je le constate sans cesse ; dans toutes les émissions télé, tous les articles de journaux, je vois qu’on « enfonce le clou », qu’on martèle un mensonge – et je vois à qui ça profite & quelles en seront les conséquences, mais il semble qu’il ne reste que bien peu de gens capables de penser vraiment.

« Penser c’est dire non ! » – c-à-d qu’il faut commencer par tourner le dos à l’opinion commune, toujours fausse, comme aussi à leurs propres opinions…

Triste monde qu’on lègue à nos enfants…

Faux « apitoyés » & vrais crétins

mouche du coche

J’avais déjà traité le sujet des Schtroumpfs à lunettes (voir : http://www.bonheuretamour.com/2013/08/19/aux-schtroumpfs-a-lunettes/), mais je n’en avais qu’à ceux qui voulaient me convertir à leur foi.

Or, constatant que ce même genre de crétins arrogants, enfonceurs de portes ouvertes & autres « pompeux cornichons » chers à l’Entarteur, sévissent abondamment dans les groupes de victimes, où ils pontifient à qui mieux-mieux du haut de leur ignorance, j’ai décidé de réagir.

Hier, j’ai publié l’article http://www.bonheuretamour.com/2016/07/21/provocations-du-pn-cessez-de-reagir/ et sur le groupe  » Se libérer de l’emprise des manipulateurs pervers narcissiques », un de ces mal embouchés se permet de l’ouvrir alors qu’il ne connaît visiblement rien au sujet : ces mongoliens-là n’ont rien à dire (rien d’intéressant, en tout cas), mais vu que « tout âne aime s’entendre braire », ils tiennent absolument à s’exprimer – mieux ; à se faire reconnaître comme un expert du sujet !

Comme j’ai une allergie aux abrutis & que j’en ai ras le bol de leurs interventions intempestives, voici un copier-coller de ladite conversation (en italique ; mes commentaires à leur stupidité) :

Christian M dans cette situation précise à garder car c’est essentiel : jouer la carte de L »INDIFFERENCE. Vous m’en direz des nouvelles ! (déjà, s’il avait lu – ou pigé ! – l’article, il verrait que c’est impossible)

Majda SJ ai essayé l indifférence, et la situation était devenue ‘surréaliste’…Il a tt fait pour que je devienne folle ou pique une grosse colère par exemple:
Il avait pris mes clefs de voiture et a essayé de me faire croire que je les avais perdues et se me disait que j avais intérêt à les retrouver sinon….
Peu importe si je devais déposer les enfants à l’école je devais me demerder.
J’ai qd mm retrouvé les clefs dans sa poche évidemment il a continué à se moquer de moi…
Quand je rentrais du boulot vu que je faisais comme s’il n’existait pas , je retouvais la cuisine tte dégueu…
Il lui arrivait mm de mettre un coton tige sale dans mes affaires de boulot etc….

Christian M l’idée c’est de demander à quelqu’un d’écouter ta colère car le pervers ça va le nourrir, par contre, si son narçisse n’est pas entretenu pq tu es indifférente, là ça va devenir très vite insupportable pour lui !

Bea de LaatBea de Laat Oui, c’est ainsi qu’il en vient à nous frapper ou nous étrangler… A vous de voir si vous préférez ça…

Christian M ça devient du pénal…

Bea de LaatBea de Laat Hahaha ! Tu débarques de la lune, ou quoi ?

âne brait  Christian M à partir du moment où quelqu’un touche à ton intégrité, il n’y plus négociation et ça ne va pas relancer le couple. (Noooon ??? Pas possiiiible ??? Quel SCOOP !! Merci de ce conseil éclairé, ô andouille !!!

Il a tout pigé, l’idiot ! J’ai un dossier gros comme le bras de plaintes (& encore, il n’y a que celles que les flics ont bien voulu prendre) mais LA SOI-DISANT « JUSTICE » S’EN FOUT ! JAMAIS ils ne sont punis ! Mais bien sûr, ça, notre Schtroumpf à lunettes l’ignore ! Il vit dans son petit monde de Joyeux Lutins roses & croit à la fable des « Droits des femmes » … et donc, que je parle de négocier avec le PN !)

Majda SEn tt cas ce fut très difficile de rester indifférente vu qu’il faisait tt pour me provoquer, à la fin j ai craqué et je l’ai quitté…

Bea de LaatBea de Laat C’est effectivement ce qu’il y a de mieux à faire

Christian M la solution est dans le problème, le quitte en était une. Maintenant, la question à se poser c’est pq, je m’attire ce genre de personne, qu’est-qe qui dans la grande histoire familiale a fait que j’ai reproduit un scénario?

(& paf ! le victim blaming ! Je l’attendais, celui-là ! Les cons – comme de bons moutons de Panurge qu’ils sont – avalent toujours l’opinion commune et les théories débiles, même prouvées archi-fausses !)

Majda S C un sujet que je dois travailler avec ma thérapeute car je n’ai pas la réponse
Je sais que je manque de confiance, que j’ai perdu bcp d’estime et que je risque de faire les mm erreurs…
Mnt le pq du comment…
(& aussi ceci : que la femme réponde non à moi, mais à un homme … elles resteront donc toujours aussi bêtes, à encenser les plus bêtes du moment qu’ils ont un service 3 pièces , & à être d’accord de prendre sur elles la faute dont seul l’agresseur est coupable ?)  

 Christian M quitter le bonhomme, contacter un thérapeute et prendre conscience qu’on a perdu l’estime de choix est un chemin vers la guérison, ça prendra un peu de temps, certes, mais on ne te reprendra plus au piège d’un autre mpn

schtroumpf lunettes

Bea de Laat lire ceci, svp : http://www.bonheuretamour.com/2013/01/01/lhistoire-du-chat-sauvage/ & http://www.bonheuretamour.com/2015/10/13/victime-avez-vous-chois-la-violence/

Conclusion :

… Quand on pense que ce con est éducateur ; ça fait peur ! Remarquez, par ex, l’expression « estime de choix » (Mdr !), que seul notre confus mental pige, apparemment !

& elle, elle poste ceci sur son mur : (https://scontent-amt2-1.xx.fbcdn.net/v/l/t1.0-9/13062189_10154131916041726_5374194417801391511_n.jpg?oh=e569cbce0b288b9fe622bbbad796d0c7&oe=582CFDE2), ce qui est déjà bête & revanchard, et en plus, c’est précisément ce qu’elle fait avec l’abruti pontifiant !

Provocations du PN ; cessez de réagir !

éruption3

Tout pervers aime manipuler les gens comme des marionnettes qu’il fait agir à son gré ; ça lui procure une sensation de puissance & lui confirme sa supériorité intellectuelle sur le reste du monde.

J’ai déjà évoqué ici ; http://www.bonheuretamour.com/2016/07/01/pn-provocation/, comment il nous a « interviewé(e) » à fond au début & qu’on s’est raconté(e) à lui pour le « rassurer », & que donc, il nous connaît & sait exactement ce qui va nous faire bondir…

Alors, on en vient à de plus en plus à se comporter comme un fou (une folle) ; on dit ce qu’on sait bien qu’on ne devrait pas (par ex, en public). Pourtant, on n’est pas fou (au contraire, il nous a justement choisi(e) pour la solidité de notre esprit), mais le PN a besoin de nous faire « jouer » & exprimer sa folie à lui.

Le plus dingue, c’est qu’en général, on en est conscient(e) & qu’on s’était bien promis de ne pas réagir comme ça, mais qu’on n’a pas pu s’en empêcher ! On a beau tenter de faire autrement, on échoue car on nous a « téléchargé » une mentalité nocive, et ce n’est sûrement pas quand on est sous pression qu’on pourra développer de nouvelles formes de pensée.

Tout ce qu’on a « avalé », dans quoi on a baigné durant notre enfance, sont les données formant notre « normalité » ; cela devient nos croyances (d’autant plus dangereuses qu’elles sont « invisibles », car inconscientes), notre vérité, notre façon de voir le monde & d’y agir, et c’est aussi cette « ambiance », cette énergie-là qu’on recherchera inconsciemment – même si consciemment, on veut l’éviter à tout prix !

Vous pourrez sans doute constater que le (la) partenaire que vous choisissez est une parfaite « copie émotionnelle » d’un de vos parents (ou éducateurs), & que comment ces gens vous considéraient, est devenu la façon dont vous vous traitez (& laissez traiter) …

Du moment qu’on en prend conscience, on peut travailler à s’en libérer et, une fois qu’on voit que le PN ne nous frustre & ne nous provoque que pour se nourrir de nos émotions (http://www.bonheuretamour.com/2015/05/15/le-pn-comme-vampire/ et http://www.bonheuretamour.com/2012/06/11/les-faux-amis-et-vrais-vampires/ ) ou pour nous faire honte ou pour briser notre réputation, on peut le voir venir quand il commence, garder notre raison en éveil en observant froidement la situation, et cesser de réagir.

Alors, quand l’autre dit quelque chose de provocant, il faut rester silencieux & immobile – non plus pour réprimer nos émotions douloureuses (ce qui mène à des crises explosives) ou pour tenter de se justifier (ce qui ne sert qu’à justifier l’autre de nous attaquer) – mais pour réfléchir, se demander ce qu’on en ressent, dans notre corps.

Là, quelle que soit l’émotion que ça provoque en nous (colère, tristesse, peur, honte), on l’accepte (sinon, ça ressortira un jour ou l’autre sous forme d’une explosion de rage qui nous nuira) & on décide ce qu’on va en faire.

Une fois qu’on fouille notre passé à la recherche de l’ambiance qui régnait durant notre enfance et les conclusions qu’on a dû logiquement en tirer sur nous-même & le monde, et sur notre place dans ce monde, on perçoit à quel point on été rabaissé(e) & terrorisé(e) et qu’on n’agit que par un désir névrotique de ne surtout pas déplaire.

Il faut comprendre ce que l’on peut ou ne peut pas contrôler dans la situation ; si l’autre a choisi de nous blesser ou de nous voir ainsi (sans doute est-ce une projection), on ne peut changer cela, mais on peut éviter d’avoir une relation avec cette personne, car on sait que ses paroles ne correspondent en aucune façon à ce que l’on est. 

Vous êtes « assez », même si l’autre (même si TOUS les autres) ne peut le reconnaître.

A chaque fois que le PN nous pousse à bout, en utilisant toutes les infos qu’il possède sur ce qui nous blesse & nous frustre, on comprend désormais pourquoi il le fait … Hélas, même ainsi, on ne peut s’arrêter d’agir comme un(e) cinglé(e), car notre cerveau ne peut se raccrocher à aucun autre comportement.

Ce qui se passe, c’est que, quand on a commencé à réagir d’une certaine façon, les « voies » dans le cerveau qui induisent ce comportement se sont renforcées alors que celles menant à un autre comportement se sont affaiblies, en sorte que le mauvais comportement est devenu automatique et très difficile à éviter.

Or, le cerveau ne fonctionne que selon 2 principes : le plaisir ou la douleur.

Si dans l’enfance, ceux qui devaient prendre soin de vous, vous ignoraient quand vous vous faisiez mal, vous en déduisez que ce que vous ressentez n’a aucune importance et vous vous ignorerez aussi à l’âge adulte – et c’est très dommage, car c’est ainsi qu’on perd des années de sa vie à vivre misérablement avec un PN !

Si l’on vous a programmé, étant petit(e), à toujours faire plaisir aux autres en vous niant vous-même, il sera dur de reconnaître vos propres besoins, peur, douleur, colère, insécurités, & d’avoir de la compassion pour vous-même.

Alors, quand votre bourreau vous provoque, vous protestez, bien sûr, mais une grande douleur et une colère inconscientes s’accumulent… jusqu’à l’explosion – car les émotions existent de toute façon, qu’on les exprime ou qu’on tente de les nier.

Il vous faudra désormais apprendre à les reconnaître & les honorer, mais ce sera très difficile, car vous êtes tellement habitué(e) à les nier.

Il faut donc vous créer un espace sacré (rien qu’à vous) où vous vous retirerez, au calme, durant 1 h par jour, pour explorer vos émotions. Ca le vaut bien, car c’est la clé de votre libération ; la clé vers une vie meilleure !

Pour ce faire, lisez cet article : http://www.bonheuretamour.com/2014/02/15/gerer-nos-emotions/ , et appliquez les conseils qui y sont donnés.

Commencez par la colère ; demandez-vous ce qui vous fâche & dans quelles circonstances, puis passez à la peur, examinant ce qui vous effraie, puis la tristesse, etc.

Finissez par l’amour & la compassion pour vous-même, pour votre comportement, votre corps, vos défauts, et ce que vous avez vécu, en sachant que ce n’était pas votre faute, mais bien celle d’une programmation nocive contre laquelle (étant trop petit(e) que pour le mettre en mots) vous étiez totalement impuissant(e), et en décidant de vivre désormais selon cet amour et cette intégrité.

« Vivre avec intégrité signifie : ne pas accepter moins que ce que vous savez mériter dans une relation, demander ce que vous voulez et avez besoin de la part des autres, dire la vérité, même si ça peut créer des conflits ou des tensions, avoir les comportements correspondant à vos valeurs personnelles, faire des choix basés sur ce que vous croyez et non sur ce que d’autres croient » (B. de Angelis)

Et pardonnez-vous vos scènes violentes et vos cris de taré(e) ; vous n’étiez pas fou(folle), mais seulement en train d’essayer d’aimer quelqu’un qui ne vous aime pas !

Remettons la faute où elle doit être : sur celui qui, pour se faire sentir mieux ou obtenir un avantage en société, vous a réduit(e) à cet état lamentable …

Le PN comme gourou

amour poilu

Lorsque j’ai commencé à m’informer sur la perversion narcissique, j’ai d’abord appris les 9 traits de caractères liés au narcissisme malin : grandiosité, arrogance & dominance, souci de pouvoir, manque d’empathie, croire être unique, sentiment que tout lui est dû, besoin d’être admiré, exploitation d’autrui, envie envers les autres.

Et j’ai pensé qu’il y avait énormément de similitudes entre être avec un PN & être dans une secte … Car enfin, comment se comportent les maîtres de sectes ? Vous verrez qu’on croirait la chanson « Félicie aussi », tant il y a de similitudes entre ces gourous & un PN !

Les fondateurs de sectes sont des personnalités charismatiques (le PN aussi),

Ils se font passer pour sympathiques (le PN aussi),

ils affichent des valeurs & une moralité dont ils sont en fait dépourvus (le PN aussi),

ils promettent des lendemains qui chantent (le PN aussi),

ils font semblant de vous aimer (le PN aussi),

ils exigent l’obéissance (le PN aussi)

ils veulent qu’on les adore comme des dieux (le PN aussi),

ils volent l’argent & exploitent (le PN aussi),

ils traitent les autres comme des objets (le PN aussi),

ils isolent (le PN aussi),

ils ont des conduites à risques & irresponsables (le PN aussi)

ils affaiblissent en privant du nécessaire (le PN aussi),

ils nous poussent à des actes fous (le PN aussi),

ils manquent d’empathie & de tout sentiment humain (les PN aussi),

ils restreignent la vie d’autrui, tout en se permettant tout (le PN aussi),

on n’a pas le droit de les contredire, les critiquer ou les quitter (le PN aussi),

ils se prétendent injustement persécutés (le PN aussi),

etc.

Tout correspond ! La séduction perverse, un leader très charismatique qui se prend pour Dieu, & exige les égards dus à un dieu, la présomption d’infaillibilité, la création d’une réalité de fantaisie (selon ses caprices), l’abus d’alcool ou de drogues, la violation de toutes les lois (même les plus sacrées car il aime la transgression), l’octroi à lui-même de privilèges spéciaux, la fausse façade de bonheur & d’efficacité envers le monde extérieur, l’exigence d’une obéissance absolue, les obligations strictes & bizarres, le vol de toutes nos ressources (temps, argent, énergie) & leur exploitation à outrance, l’empêchement de toute indépendance, la restriction des libertés (surtout celle de penser par soi-même), la suppression de tous droits humains, la rigidité & le dogmatisme, l’interdiction de protester ou de refuser d’obéir, les mauvais traitements & humiliations, la privation de sommeil, l’isolement de la famille & des autres sources de soutien, le langage perverti, le mensonge, la cruauté, la paranoïa, la constante manipulation & l’exigence de silence à l’égard de l’extérieur, le filtrage des informations venant de l’extérieur, la sexualité débridée & corrompue, la punition des désobéissances ou des tentatives d’évasion ou des révélations au-dehors de ce qui se passe au-dedans, les menaces de se tuer si vous le quittez, … tout y est !

En regardant des documentaires sur des gourous de sectes (Guyana, Temple Solaire, …), j’ai retrouvé des ressemblances frappantes entre ces derniers et mon « cher et tendre » ! Et quand j’ai lu, de Sam Vaknin (« the Cult of the narcissist ») ; « les enfants illégitimes et adoptés développent souvent des défenses narcissiques pour fuir des sentiments persistents d’inadéquation et d’infériorité », ça a fait tilt !

La seule différence, c’est que c’est une « secte à 2 » ou une « secte pour 1 seul(e) » ; le PN concentre son énergie mauvaise sur une seule personne (c’est donc bien plus dur d’y résister) et son (sa) « disciple » est pris(e ) par la substance la plus addictive au monde ; l’amour, et n’a pas, pour se sauver, un sentiment d’estime de soi (la supériorité dont je parle ici :

https://bonheuretamour.wordpress.com/2016/06/21/victimes-de-sectes-a-plaindre-ou-a-blamer/ ).

Pas étonnant qu’on devienne accro ! Avec lui, on se sent « spécial(e) » & aimé(e), on est certain(e) avoir rencontré le prince charmant (ou la princesse charmante) … Evidemment ; il le fait EXPRES, après s’être bien entraîné(e) à mimer les sentiments !

& l’intensité … la passion ! Rien ne peut l’égaler, puisqu’on subit un « bombardement d’amour », qu’il s’agit d’une séduction non pas réelle, mais perverse !

Mais très vite, le gourou (ou le PN) se met à moins donner & à exiger de plus en plus, et les compliments font place (de façon si subtile & graduelle qu’on ne s’en aperçoit pas) à des critiques, pour saper notre estime de nous.

En outre, comme un gourou de secte, le PN vous épuise pour éviter que vous puissiez penser clairement (oh, ces terribles discussions absconses qui durent presque toute la nuit & nous épuisent ! – cf : http://www.bonheuretamour.com/2016/03/16/pn-discussions-delirantes/ ) & il vous coupe de tout votre système de soutien (famille, amis, travail) qui auraient pu vous ouvrir les yeux et vous enlever à lui ou à la secte.

Le sale type (gourou ou PN) a détruit l’estime de soi de sa victime, lui a interdit d’avoir une pensée personnelle, coupée de ses valeurs & isolée de ses sources de soutien – bref, il l’a rendue ouverte à son arme la plus efficace : le lavage de cerveau qui la gardera à sa merci ; en effet, il lui a implanté, très profondément, l’idée qu’elle est nulle & qu’elle ne réussira jamais à s’en tirer sans lui dans ce monde dur …(*)

Quant à lui, c‘est un rebelle, qui hait l’autorité, se juge au dessus des lois et adore les transgresser. Il apprécie surtout de tromper, « rouler » dans la farine, jeter de la poudre aux yeux aux autres et surtout, aux tenants de l’autorité.

Les PN réagissent particulièrement violemment envers ceux qui projettent sur eux la lumière de la Vérité, qui éclairent leurs mobiles & leur être profond (le vrai ; le monstre, que personne ne voit) – & surtout si ça se fait en public.

Ceux qui osent le contredire ou le critiquer sont considérés comme des hérétiques indignes de toute pitié ; ces « chiens » osent défier « Dieu », alors, ils auront bien mérité ce qu’il va leur faire !

Méfiez-vous de ces Hitler miniature ; ils sont tout aussi dangereux que le vrai, mais moins évidents à repérer !

(*) j’expliquerai un jour les techniques employées pour faire un lavage de cerveau.

Béatrice de Laat

Tous mes Livres